La Ruche qui dit Oui ! 

La Ruche propose de commander des produits locaux de qualité depuis une plateforme internet. Elle soutient une agriculture fermière, créatrice d’emplois et de bien-être. La première Ruche a ouvert en France en 2011. En 2017, le réseau comptait 1050 ruches à travers le territoire.
Depuis 2015, art terre coordonne la Ruche qui Dit Oui ! de Marin. Les distributions ont lieu tous les jeudi soirs de 18h à 19h30 sous le préau de la Mairie. On y trouve légumes, pâtes, fromages, œufs, pain, vin… 

La Ruche de Marin en 2018 !

Faute de temps, la Ferme de la Source et le Ferme de l’Harpin arrêtent la ruche pour le moment… , mais de nouveaux producteurs arrivent ! Dès février, un jeune couple d’agriculteurs fraichement installé rejoindra la Ruche. Les Pâtres des Reines (dont le troupeau de vaches est à la Vernaz en hiver et aux Gets en été) proposeront des yaourts, du beurre, du fromage blanc, frais, de la tomme lavée et du fromage à pâte cuite type raclette. En parallèle de cette production, ils proposeront également dans le cadre du renouvellement du troupeau de la viande d’Hérens.

 

Les producteurs présents à la Ruche à ce jour :

EARL Dutruel (légumes)
– GAEC Grillet-Aubert (fromages d’abondance)
– La chèvrerie de Rimandon
– GAEC Les Fermiers (œufs)
– Les Pâtes Côtés Mont-Blanc (pâtes fraîches)
– Tradition & Gourmandises (pains et confitures)
– Le Domaine Delalex (vin)
– La Brasserie du Mazot (bières)
– Les Pâtres des Reines (viande, yaourts, fromages) à partir de février

Les producteurs que nous cherchons :

– Pêcheur
– Boucher
– Apiculteur
– Producteur de fruits transformés (confitures, sirops et eau de vie).

Le fonctionnement de la Ruche qui dit Oui !

Le principe
La Ruche a pour objectif de mettre en relation des producteurs locaux et des consommateurs. Le responsable de ruche est chargé de contacter les producteurs et d’animer sa ruche. 

Qui gagne quoi ?
Le producteur fixe librement ses prix en tenant compte des 16,7% de marge de frais de service. Le responsable de ruche (ici l’association art terre à Marin) touche 8,35% pour l’organisation, l’animation et la distribution. La Ruche « mère » touche également 8,35% afin de maintenir le fonctionnement du site et d’assurer son support technique.
En effet, le fonctionnement de la Ruche repose sur cet intermédiaire numérique qui permet de passer commande à distance, en quelques clics. C’est un service qui nécessite les compétences de « nouveaux métiers » tel que des développeurs web, des graphistes, ingénieurs en informatique et chargé de communication. Elle édite chaque semaine une newsletter et un magazine traitant plusieurs thématiques (recettes, portraits des initiatives écologiques…). Pour découvrir le magazine cliquez
ici !

 

 

 


 




Dans le cadre de notre démarche de labellisation Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE), une journée de visite est prévue au CPIE Marennes-Oléron. L’objectif est de mieux cerner le rôle, les fonctions et les compétences d’un CPIE sur un territoire et échanger avec d’autres acteurs.

Au programme de la journée :
– Visite de terrain sur l’estran : projets autour de la pêche à pied
– Temps de connaissance mutuelle : présentations et objectifs de labellisation
– Rencontre avec les salariés et la structuration de l’association
– Visite de la dune : les compétences du CPIE en appui à la gestion d’un espace
– Temps d’échanges : le positionnement d’un CPIE sur le territoire

Focus sur le CPIE Marennes-Oléron :
L’association IODDE a été labellisée en 2011 et est devenue le CPIE Marennes-Oléron. Il a principalement travaillé sur le thème de la pêche à pied récréative. Il s’est diversifié en accompagnant son territoire pour l’alimentation en produits locaux, dans le domaine des sciences participatives et le suivi et la sensibilisation autour des échouages d’algues. 

Site Internet : www.iodde.org