En cette période de confinement, les jardins ont le vent en poupe. Ces espaces nourriciers sont aussi idéales pour s’aérer le corps et l’esprit, se dépenser, créer des liens, partager…Mais est-il possible de se rendre dans un jardin partagés en cette période ? Pour y répondre voici une petite synthèse des informations que nous avons pu trouver. Bien entendu les restrictions ne sont pas définitives et peuvent être amenées à changer.

La première question est de savoir si on est autorisé à se rendre sur un espace qui n’est pas attenant à notre habitation. La réglementation le permet mais pour cela vous devez vous munir d’une attestation de déplacement dérogatoire en cochant la case « déplacement pour effectuer des achats de première nécessité » pour les potagers ou « déplacements brefs » pour un jardin d’agrément. Vous trouverez plus de précisions sur le site internet du gouvernement dans la rubrique questions/réponses – sorties et déplacements

Néanmoins, chaque parcelle communale doit être soumise à dérogation pour réouverture, il en est de même pour les jardins partagés ou familiaux. Les communes peuvent donc autoriser l’accès aux parcelles mais peuvent également mettre en place une réglementation particulière afin de respecter les normes sanitaires. C’est par exemple le cas pour les villes d’Annemasse et de Thonon qui, entre autre, limitent le nombre de personne et autorisent l’ouverture des jardins sur des plages horaires définies.

Nous vous conseillons donc de contacter votre mairie afin d’obtenir l’ensemble de ces informations. 


Comments are closed