Dans le cadre du projet Un carré pour la biodiversité, 3 sorties ont été organisées pour découvrir les plantes et les abeilles sauvages.

Le 11 juillet 2020, Denis Jordan, botaniste, nous a fait découvrir la flore urbaine. Nous avons déambulé dans la commune de Marin et appris à reconnaître les sauvages qui se nichent dans les vieux murs, les bords de route ou encore les fissures de la chaussée. Nous en avons profité pour inventorier le petit carré de Marin riche d’une vingtaine d’espèces différentes de plantes.

Nous ne soupçonnons pas la richesse biologique de nos communes. Accueillant généralement une flore, certes commune, mais originale et variée.

Il est important de laisser de la place à ces sauvages des villes. Les espaces fleuries et la richesse des végétaux permet d’accueillir une faune diversifiée en leur offrant des espaces de refuge et des réservoirs de nourriture.

Nous avons pu faire le parallèle entre cette sortie botanique et la sortie sur les abeilles sauvages le 25 juillet. Lise Barbu, biologiste entomologiste, nous a fait découvrir le monde fascinant des abeilles et des bourdons.

Nous avons appris à reconnaitre les grandes familles d’abeille et de bourdon et découvert leur mode de vie.

Il existe en France environ 950 espèces d’abeilles ! Les abeilles sauvages sont responsables des 2/3 de la pollinisation quand nos abeilles mellifères font seulement le tiers restant ! Ces premières sont de loin les plus efficaces en matière de pollinisation. Elles visitent plus de fleurs que leur cousine domestique, l’abeille mellifère, et favorisent d’autant plus la fructification. Une ressource inestimable à protéger et très peu connue du public ! D’où l’importance de laisser des zones « sauvages », tel un carré pour la biodiversité dans son jardin.

Petite abeille se cachant et butinant les fleurs d’origan !

Derrière ces sorties, il y a également une volonté de permettre au public de ces animations de monter en compétences naturalistes. Et pour se faire, l’approche artistique peut aider à améliorer les connaissances en botanique.

Le dessin naturaliste permet d’affuter son œil et nous force à bien observer tous les critères nécessaires à la reconnaissance des plantes. Le 18 juillet, Karine Luchini, professeure de dessin et d’art plastique, nous a accueilli dans son atelier, Aulps Arts Explorer, et son jardin sauvage à La Vernaz.

Le matin, nous avons appris à dessiner les plantes sauvages avant de s’initier à la gravure et l’impression, technique permettant de réaliser de superbes planches botaniques !

Le projet « Un carré pour la biodiversité » est réalisé en partenariat avec la Communauté de Communes du Pays d’Evian Vallée d’Abondance, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département de Haute-Savoie.

Pour de plus amples informations sur ce projet, contactez-nous : carre@art-terre.net !


Comments are closed