La crise sanitaire que nous traversons a plus que jamais mis sur le devant de la scène la question de l’alimentation. Le moment nous a semblé opportun pour réaffirmer notre vision du territoire à ce sujet à travers l’écriture d’une tribune. Afin de renforcer la portée de notre message, nous invitons les citoyens et acteurs du Chablais à signer cette tribune : C’est par ici !

Pour une alimentation durable dans le Chablais, « du champ à l’assiette »

La crise sanitaire que nous traversons a révélé la grande vulnérabilité de notre société et ébranlé de nombreuses certitudes quant au modèle qui la sous-tend. Parmi elles le besoin primaire de se nourrir est soudainement devenu un sujet d’inquiétude.  Et le Chablais comme bon nombre de territoires de notre pays n’a pas fait exception : dans un climat de tension supportable mais latent, les files d’attente se sont multipliées aux supermarchés tandis que les rayons de pâtes alimentaires et de farines étaient dévalisés, pour ne parler que de ce qui se mange. On avait beau nous rassurer sur les semaines de stocks disponibles, qu’il n’y avait aucun risque de pénurie, nous trouvions qu’il fallait bien du temps pour les réachalander.

Ensuite a été décrété le confinement : il a bouleversé notre rapport au temps et l’espace. Abandonnés par nos canaux d’approvisionnement habituels et confinés dans nos cuisines, nous avons cherché une nourriture de proximité. Nos maraîchers, agriculteurs, bouchers, boulangers, fromagers sont devenus nos sauveurs et des visages familiers dans nos vies socialement limitées. Ils nous ont convaincus que nous pouvions nous passer de tomates en avril et nous ont fait redécouvrir la blette, le poireau, le chou ou le fromage d’Abondance chablaisiens. La nourriture était bonne et nos achats prenaient une autre dimension : à la fois nutritionnelle mais également sociale, économique et environnementale. Notre territoire, nos producteurs, nos produits et tous ceux qui les valorisent ont répondu présents et contribué à notre résilience. Ils ont témoigné de leur capacité à fournir une nourriture locale, saine et diversifiée.

La crise fut suffisamment grave pour qu’on entende partout que plus rien ne serait comme avant. Pourtant chacun reprend ses vieilles habitudes. Ensemble, de tous horizons, nous avons la volonté de poursuivre dans la voie que nous avons initiée en valorisant nos producteurs, les produits locaux et les circuits courts. Plus encore, nous souhaitons qu’une vraie stratégie territoriale protège nos espaces agricoles et considère les agriculteurs comme des acteurs essentiels du Chablais. Par nos comportements et nos choix, du champ à l’assiette, notre agriculture et notre alimentation sont nos principales richesses.

Le 15 septembre 2020

1ers signataires :

CPIE Chablais-Léman

Jardin de Cocagne Pousses d’Avenir

Collectif Restauration Collective Bio Locale Chablais

Le MouvE

Restaurant Le Moulin de Léré

Ludovic Petit, cuisinier au Collège du Bas-Chablais

Gil Thomas, maire de Cervens

Pascal Chessel, maire de Marin

La Passerelle

AMAP Les Paniers du Chablais

Arthur Détraz, vidéaste

Caroline Delhonte, naturopathe

Les Gardiens de semences Leman 74


Comments are closed