« Les plantes locales soignent les maladies locales » disait Hippocrate. Un terroir donné transmettra des caractères spécifiques à la plante qui y pousse et aux hommes qui y vivent. Une zone humide avec un sol plutôt acide favorisera l’apparition de certaines plantes ; les hommes souffrirons de maux liés à l’humidité, douleurs articulaires, rhume, infections urinaires… et ces hommes dans cet environnement spécifique développeront une relation au végétal qui donnera lieu à des usages des plantes comme médicinales, alimentaires et utilitaires. Ainsi apparaissent des savoir-faire particuliers qui constituent un patrimoine culturel à transmettre de génération en génération.

Claire Laurant est ethnobotaniste. Elle collabore depuis une trentaine d’années avec des sages-femmes mexicaines, s’intéresse aux pratiques thérapeutiques traditionnelles et aux usages des plantes médicinales. Des formations complémentaires en botanique, toxicologie, homéopathie et phytothérapie l’ont conduite à la formulation de médicaments à base de plantes. Elle est l’auteure d’articles scientifiques ou de vulgarisation et de plusieurs ouvrages. Elle intervient dans des formations de phyothérapie et d’herboristerie et accompagne des expertises d’ethnobotanique. Elle est co-fondatrice de l’association l’Arbre Ceibo qui a pour objet la préservation et la transmission des savoirs et des pratiques relatives aux plantes. Cette association anime des sorties botaniques et des ateliers pour contribuer à la diffusion de la connaissance et des usages des plantes.

Cette conférence aura lieu sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire.

Cette conférence vous est proposée dans le cadre du projet « Un carré pour la biodiversité » en partenariat avec la CCPEVA, le Département de Haute-Savoie, la Région AURA et la commune d’Evian.


Comments are closed