Le jardin en milieu rural est à l’interface de nombreux enjeux, et à  ce titre constitue un objet intéressant pour questionner les dynamiques  de transition alimentaire, sociale, économique et environnementale.

Jardins nourriciers, individuels ou collectifs, partagés,  thérapeutiques, d’insertion, d’agrément… ils redeviennent un sujet qui  mobilise des habitants, des collectifs, des associations, et les  collectivités locales (communes et intercommunalités) des territoires  ruraux.

En partenariat avec le Laboratoire d’Etudes Rurales – Lyon 2 et  l’Isara, Cap Rural lance un nouveau groupe de travail régional en 2021.  Un appel à manifestation d’intérêt est lancé à destination des  territoires, associations ou collectifs en Auvergne-Rhône-Alpes  volontaires et travaillant sur le sujet (réponse avant le 26 février  2021). Plus d’informations ici.

Ce groupe de travail s’inscrit dans un projet plus vaste auquel participe le CPIE Chablais-Léman : Jardin’R. A ce titre nous accueillerons prochainement un étudiant stagiaire pour étudier et renfocer les dynamiques à l’oeuvre dans le Chablais.


Parce que trop de paysans n’ont plus accès aux semences libres et reproductibles, Kokopelli a crée la campagne « Semences Sans Frontières ». Son objectif est de répondre aux demandes de communautés rurales en situation de détresse alimentaire, afin de les aider à retrouver leur autonomie semencière.
 Des colis remplis de variétés potagères, aromatiques, céréalières et médicinales, toutes biologiques, libres de droits et reproductibles, sont ainsi envoyés partout dans le monde pour soutenir des projets communautaires.

Afin de produire suffisamment de semences, Kokopelli fait appel à des parrains et marraines pour cultiver des variétés dans leurs jardins. Tout le monde peut donc participer ! Vous pourrez choisir parmi les 11 variétés médicinales et les 7 céréalières, l’espèce que vous souhaitez faire reproduire chez vous. Une fois votre commande validée, vous recevrez une fiche de multiplication remplie de conseils pour semer votre variété et la cultiver. Une fois les semences récoltées, une partie sera à envoyer à l’association Kokopelli afin qu’elle les dissémine partout où le besoin est exprimé.
 
 Si vous aussi, vous souhaitez transformer votre jardin en refuge de semences libres et reproductibles, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Kokopelli